Ce site utilise des cookies.
Les cookies garantissent une expérience de navigation optimale. Vous pouvez modifier les réglages d'acceptation des cookies pour ce site.

ESG Transition Environnement Société Pair à pair

François : inspirer l’aventure

PAR François Piccione
26 novembre 2020 — Temps de lecture :5mn
François Piccione, fondateur et animateur du podcast Les Nouveaux Aventuriers, transmet l’inspiration. Il la récolte de la part d’invités choisis, aux profils multiples, puis la restitue pour ses auditeurs fidèles, dans un tour de France responsable. Lui-même vit une transition entre son passé en ONG et un avenir à définir. « L’aventure commence ici » ; à lire et non à écouter, exceptionnellement.
La résilience financière durable : chimère ou vérité ?

SW : Bonjour François, qui es-tu ? Que fais-tu ?

F : Dans une approche chronologique, mon père travaillant dans la Marine, j’ai toujours habité dans des villes portuaires (Cherbourg, Toulon) ; et l’attirance pour le milieu marin s’est ancrée chez moi. J’en ai fait mon métier.
Après un master en droit maritime, j’ai travaillé pendant 5 ans au sein d’ONG de protection de la nature et de l’environnement. En l’occurrence, chez Surfrider Foundation Europe, une importante association de protection du milieu marin, mais aussi chez France Nature Environnement au sein du pôle Océan.
Depuis janvier dernier, je me suis lancé dans une nouvelle aventure. J’ai créé les Nouveaux Aventuriers, le podcast des transitions aventureuses. Depuis mai, je m’y consacre à temps plein. J’ai quitté mon travail lorsque j’ai senti que le projet prenait, en termes d’audience mais aussi en termes d’aisance personnelle dans le rôle d’animateur.

SW : Que sont les « transitions aventureuses » ?

F : L’étymologie latine du mot « aventure » est « adventura » qui réellement signifie « choses qui doivent arriver ». Je suis convaincu que l’on ne peut pas échapper à son aventure.
Elle n’est pas forcément de très grande ampleur et peut prendre plusieurs formes : humaines, professionnelles, bénévoles etc. Derrière le terme « transitions aventureuses », ne se cache pas un objectif irréalisable mais au contraire, un monde des possibles !

« Notre génération se pose des questions sur l’adéquation de son parcours professionnel avec ses engagements, mais peu d’entre nous franchissent le pas. Partager ces histoires captivantes, au plus grand nombre, peut permettre plus de transitions. »

SW : Comment est venue l’idée du podcast ?

F : C’est une belle anecdote : à côté de mon travail, j’aimais lire des articles de presse et participer à des conférences. J’ai pu assister à un talk organisé par Morning, qui possède un espace de co-working à Paris, pendant lequel Edouard Golbery racontait sa transition d’un poste de trader chez L’Oréal à sa passion de skipper. Pour lui, tout a changé du jour au lendemain. J’ai été captivé par son histoire et sa façon de la raconter.
L’insight était évident : notre génération se pose des questions sur l’adéquation de son parcours professionnel avec ses engagements, mais peu d’entre nous franchissent le pas. Partager ces histoires captivantes, au plus grand nombre, peut permettre plus de transitions. L’idée était née.

SW : Qui sont les nouveaux aventuriers ?

F : Les transitions radicales et récentes sont celles que je recherche. Ce sont des projets viables, qui font encore face à des difficultés et qui sont racontés par des aventuriers « à fleur de peau ». Ils se souviennent et racontent avec précision les moments difficiles comme ceux de joie. En plus, le podcast leur offre de la visibilité et donc du soutien.
Les Nouveaux Aventuriers est construit comme un tour de France, pour dépasser le cluster des grandes villes, et notamment celui de la capitale. L’aventure est une notion démocratique, quels que soient ses études, son lieu de résidence, son histoire personnelle etc.

François : inspirer l’aventure

SW : Concrètement, comment organises-tu ton tour de France ?

F : Je tiens une liste avec les invités qui défendent des causes sociales et/ou environnementales, que j’ai pistés via mes expériences passées en ONG (1/3), via ma curiosité sur les réseaux sociaux, les vidéos et les articles de presse (1/3), mais aussi via les nombreuses et belles recommandations des auditeurs (1/3).
Ensuite, les rencontres sont mutualisées par région. Une semaine par mois est dédiée à ces déplacements locaux ; avec en moyenne 3 épisodes, donc un tous les 2 jours.
Je parcours la France essentiellement à vélo, sinon j’utilise des transports sobres (co-voiturage ou train). Également, je sollicite l’hébergement chez l’habitant.

SW : Le podcast génère-t-il des revenus actuellement ?

F : Je veux d’abord que mon métier soit riche de sens et en valeur ; plutôt que riche financièrement. Mais l’équation économique du podcast est une problématique qui va commencer à se poser.
De nature prudente, j’ai attendu que le projet soit lancé avant de quitter mon travail. Puis, j’ai mis en place un appel de financement participatif via la plateforme française de crowd-funding Ulule. Ce dernier m’a permis de récolter 3 000 euros de la part d’auditeurs existants. Ils permettent d’assurer les déplacements et les charges pour le podcast jusqu’à fin 2020.
Je vais tenter d’acquérir le statut d’auto-entrepreneur d’ici la fin de l’année, pour officialiser l’existence économique des Nouveaux Aventuriers et aussi permettre de développer de nouvelles formes de partenariats.

SW : Quels sont tes projets pour la suite ?

F : Je réfléchis à diversifier l’activité pour lui donner plus de relief et être toujours plus proche de la communauté. En nom de code, « Les Nouveaux Apéros » permettraient de se rapprocher des auditeurs et d’organiser des rencontres autour de la transition, partout en France. Bien sûr, j’attendrai que le contexte sanitaire permette ces rencontres.
Les Nouveaux Aventuriers est une forme de transition à mon échelle… les retours sont incroyables, je garde les pieds sur terre, et me laisserai surprendre…

« Il est important d’oser et de faire preuve de détermination.
Nous avons la chance d’être dans un pays qui offre des sécurités,
alors osons ! »

SW : Des entretiens et des confidences que tu as récoltés, quels seraient les 3 conseils que tu donnerais à un millennial français qui souhaiterait agir positivement ?

F : D’abord, il est important d’oser et de faire preuve de détermination. Nous avons la chance d’être dans un pays qui offre des sécurités, alors osons !
Ensuite, la résilience me parait clé. Ne pas dévier de sa ligne directrice malgré ce que l’entourage pourrait nous dire. A l’instar de Florent Piard qui – dans le premier épisode – explique avoir fait le tri dans les feedbacks, pour distinguer les retours utiles des retours émotionnels. Je me suis aperçu que le soutien familial est souvent compliqué, tandis que celui des amis, et de la compagne ou du compagnon, est souvent présent et solide. C’est révélateur d’un changement générationnel, nous osons plus facilement franchir le pas. Et enfin, se donner les moyens. Si le projet prend et que l’écho est positif, il faut s’investir davantage. Dans le cas inverse, il est important de rester pragmatique ; et en conscience s’avoir l’arrêter.

SW : Te perçois-tu comme un colibri, au sens de Pierre Rabhi ?

F : Oui, clairement. Cette approche des colibris m’intéresse parce qu’elle est très pragmatique. Au sein des ONG, j’ai énormément appris (il est exceptionnel de rencontrer des ministres et d’avoir des rendez-vous bilatéraux avec eux), mais j’avais la sensation constante d’éviter des reculs plutôt que de construire des avancées.
J’exprimais le besoin de me reconnecter au terrain, de voir des choses concrètes. L’échelle locale est si riche, palpable et pragmatique. Je suis un colibri de la transition.

SW : Et enfin, peux-tu compléter la phrase suivante
« Aujourd’hui plus que jamais, je veux… » ?

F : Je veux être inspiré pour inspirer. Être un relai d’aventure que je vis à travers les invités pour les retranscrire au plus juste aux auditeurs.

François : inspirer l’aventure

François : inspirer l’aventure

François Piccione fondateur et animateur du podcast Les Nouveaux Aventuriers www.les-nouveaux-aventuriers.com