Ce site utilise des cookies.
Les cookies garantissent une expérience de navigation optimale. Vous pouvez modifier les réglages d'acceptation des cookies pour ce site.

Famille Immobilier Emploi

Aline : 80% professionnelle et 1000% maman

PAR Aline Hatch
14 août 2020 — Temps de lecture : 3 mn
Mariée et mère de 2 enfants, Hugo 4 ans et Chloé quelques mois, Aline Hatch vit en France près de la frontière suisse dans une maison avec jardin. Il y a 2 ans, elle a quitté Paris. Ce choix, elle l’a questionné mais ne le regrette pas. Elle confie ses projets professionnels et immobiliers.
La résilience financière durable : chimère ou vérité ?

SW : Bonjour Aline, comment se passe la crise sanitaire 2020 pour toi ?

A : Étrangement, je ne sens pas vraiment de changement et réalise que je suis confinée depuis un long moment (rires) ! Il y a 2 ans, nous sommes passés d’un 2 pièces dans Paris à cette superbe maison tout près de la Suisse. C’était le choix de John, mon amour anglais que j’ai rencontré à Biarritz en vacances. Il a eu une belle opportunité à Genève et nous avons tout quitté. C’était dur au début, mais c’était la bonne décision. La preuve : le confinement a été doux !

SW : Le covid-19 est-il une crise ou une opportunité ?

A : Les 2 ; il est impossible de choisir. Les impacts économiques et sociaux sont sérieux et des familles vont souffrir : chômage partiel, licenciements, violences conjugales etc.
Mais, c’est aussi une belle opportunité. Comme l’a dit Jean-Michel Blanquet sur Brut, il faut être agiles. Les entreprises vont continuer à adapter leur organisation, et les foyers français vont mieux consommer. Il faut penser à l’économie locale et l’impact sur la planète. Je lance un appel national : soutenons les commerces de proximité et achetons notre viande à la ferme, et non en supermarchés, quand on peut !

SW : Quels sont tes projets de vie aujourd’hui ?

A : Avec John, nous avons 2 projets concrets : je cherche un travail à temps fixe, et nous cherchons une maison à acquérir ou construire.
J’ai envie de retrouver le sens du collaboratif, le design produit et le développement technique. Cela me manque, surtout après 2 ans de « dépannage » graphique en freelance, et une expérience de mère sans congés (rires).
Notre projet de famille est de construire ou d’acheter une maison qui nous ressemble. Nous voulons un chez-nous d’au moins 130m2. Le budget est précis : entre 700 000 et 800 000 euros ; les prix sont chers dans la région avec les salaires suisses. Après, il y a les variables que nous ne maitrisons pas : l’impact du Coronavirus sur les valeurs, l’apport que nous serions prêts à investir…

SW : Penses-tu que la Covid-19 va avoir un impact sur les prix immobiliers ?

A : J’imagine que oui, mais comment en être certaine ? J’hésitais entre investir maintenant, avec les taux d’emprunt bas, ou attendre de voir les prix évoluer. Finalement, nous avons décidé d’attendre de connaître mon lieu de travail et mon salaire pour prendre des décisions. En simple, nous avons 200 000 euros conjoints mis de côté pour ce projet. Nous ne voulons pas tout apporter, car cela limiterait nos moyens pour continuer à nous faire plaisir (voiture, voyages etc). Il y a l’option de vendre un premier bien immobilier, bientôt remboursé, si c’est nécessaire. Mes parents sont prêts à contribuer aussi… Globalement, les solutions existent.

SW : Seul.e on va plus vite mais ensemble on va plus loin, n’est-ce pas ?

A : Oui, et mes parents sont les meilleurs alliés ! Ils ont financé une partie de notre mariage et ils mettent de côté dans une assurance-vie pour Hugo et Chloé. Je ne connais pas les mensualités mais j’adore le concept. C’est compliqué de suivre avec tous les comptes (Assurance-vie, PER, Livret A, etc.) et le taux de change suisse. Mon père est toujours là pour nous conseiller ou nous aider à rédiger les déclarations de revenus. Franchement, je rêve d’une banque facilitatrice et sans prise de tête, qui serait factuelle, en dressant les avantages et inconvénients en 3 mots.

SW : Pour finir, comment compléterais-tu la phrase « aujourd’hui, plus que jamais, je veux… » ?

A : Je veux profiter et faire grandir ma famille. « Grandir » pas « agrandir » (rires) ! Partager des moments avec eux, tout en travaillant. je suis prête à être seulement 80% marketeuse/designer pour pouvoir continuer à être 1000% maman. Une nouvelle moi !

Aline Hatch Mère et professionnelle en re-devenir