Ce site utilise des cookies.
Les cookies garantissent une expérience de navigation optimale. Vous pouvez modifier les réglages d'acceptation des cookies pour ce site.

Impôts Revenu Fiscalité Déclaration

Comment faire sa première déclaration d’impôts ?

PAR Thomas Berg
19 avril 2021 — Temps de lecture :4mn
Vos études terminées et votre premier job en poche, il vous reste une dernière grande étape à franchir. Après avoir été longuement rattaché au foyer fiscal de vos parents, le temps est venu de remplir votre première déclaration de revenus. Pas de panique, Sparewell vous aide à y voir plus clair lors de votre déclaration d’impôts !
La résilience financière durable : chimère ou vérité ?

Quand faire sa première déclaration d’impôts ?

Chaque année aux alentours du mois d’avril, l’administration fiscale dévoile son « calendrier fiscal ». Ce sera le coup d’envoi de ce que l’on appelle la campagne de déclaration des revenus de l’année 2020. Afin d’anticiper et d’éviter les mauvaises surprises, il vous est d’ores et déjà possible de créer votre espace particulier sur le site officiel impots.gouv.fr

Lancée depuis le 8 avril, les dates de la fin de la campagne de déclaration ont également été publiées. La campagne de déclaration est répartie en 3 groupes, vous pouvez déterminer duquel vous faites partie grâce au numéro de département de votre foyer fiscal.

Attention à ne pas manquer les deadlines sous peine de pénalité ! Rendez-vous sur impots.gouv.fr pour connaitre précisément la date limite qui vous concerne. Tips : pour éviter les désagréments, nous vous conseillons de rassembler dès le mois d’avril les documents qui serviront à la déclaration de vos revenus. Ainsi, s’il en manque certains, vous aurez le temps de faire les démarches nécessaires à leur récupération.

Comment faire sa première déclaration d’impôts ?

Comment faire sa déclaration en ligne pour la première fois ?

Depuis 2020, la déclaration en ligne est obligatoire pour les usagers dont l’habitation principale est équipée d’un accès internet. La première étape est donc de créer votre espace particulier sur le site impots.gouv.fr

Pour cela vous avez besoin de votre numéro fiscal et de votre numéro de télédéclarant. Vous allez probablement le recevoir par courrier au domicile de vos parents au courant du mois d’avril. Dans le cas contraire une procédure d’authentification est proposée sur le site, vous permettant de demander l’envoi par voie postale de votre numéro fiscal. Vous pourrez alors choisir un mot de passe et indiquer un revenu fiscal de référence à « 0 ».

Même s’il s’agit de votre première déclaration d’impôts, votre déclaration sera préremplie. Il s’agira alors de vérifier certaines informations et de les corriger le cas échéant :

  • Votre situation familiale ;
  • Votre adresse ;
  • Les montants préremplis.

Pour effectuer les vérifications dans les meilleures conditions, nous vous conseillons de vous munir des documents suivants :

  • Votre bulletin de paye du mois de décembre 2020, sur lequel vous trouverez le cumul de votre revenu net imposable au titre de l’année 2020
  • L’imprimé fiscal unique fourni par votre (ou vos) banque(s). Il récapitule vos gains financiers à déclarer liés aux avoirs domiciliés dans chaque établissement

Tips : Gardez bien votre numéro fiscal, il vous sera demandé pour chaque connexion à votre espace particulier

Première déclaration, quels revenus déclarer ?

Pas de surprise majeure, vous devez déclarer l’ensemble des revenus des membres de votre foyer fiscal perçus au cours de l'année précédant la déclaration (2020 ici).

De manière générale, vos revenus comprennent vos revenus salariaux sauf exonération particulière (apprenti, stagiaire, étudiant, etc.), vos revenus professionnels ou non professionnels, vos pensions y compris les pensions alimentaires perçues, vos revenus de capitaux mobiliers, vos revenus fonciers, vos plus-values mobilières et immobilières, etc.

Les revenus à déclarer*Les revenus à ne pas déclarer*

Les salaires relatifs à votre activité professionnelle salariée. Si cette activité est exercée en parallèle de vos études, ne déclarez que la part excédant 3 fois le montant du SMIC mensuel (4 618€ en 2020)

Les salaires perçus dans le cadre de l’apprentissage et des stages dans la limite du SMIC annuel (18 473 € en 2020)

Les revenus d’activités non salariées

Les bourses d’études accordées sur critères sociaux

Les bourses d’études accordées dans le cadre de travaux ou recherches déterminés

Les APL

N’oubliez pas, les dispositifs d’épargne sont utiles pour maîtriser votre imposition. Les sommes versées au titre de la participation ou de l’intéressement sur votre PEE ou PER ne sont pas imposables au titre de l’année « N ». Les versements volontaires sur le PER (dans la limite des plafonds) sont quant à eux déductibles du revenu imposable.

Enfin, il est possible de déduire des charges, des réductions et des crédits d’impôt, vos dons, vos frais de garde d’enfant de moins de 6 ans et les emplois de salariés à domicile.

Attention, certains revenus bien qu’exonérés doivent être déclarés. En effet, l’administration fiscale s’en sert pour déterminer votre revenu fiscal de référence qui est utilisé pour l’octroi de certains avantages (abattement de la taxe foncière / d’habitation, exonération de la contribution à l’audiovisuel public, etc.). Citons à titre non exhaustif les sommes inscrites au crédit d'un compte épargne-temps – non issues d'un abondement de l'employeur et utilisées en vue de l'épargne retraite.

Vous avez fait une erreur dans votre déclaration d’impôts ?

Vous avez validé votre déclaration de revenus et vous remarquez que vous vous êtes trompé.e ? Un des avantages de la déclaration en ligne est qu’elle peut facilement être modifiée. Si la modification a lieu avant la deadline, cela n’aura pas d’incidence et la dernière version validée sera prise en compte pour le calcul de votre impôt.

Si la modification est saisie après la date limite, une rectification sera apportée à votre taux de prélèvement à la source, vous aurez donc dans un premier temps un taux basé sur la dernière déclaration validée avant la date limite. Une fois que l’administration fiscale aura pris connaissance de votre correction, elle vous enverra un nouveau taux personnalisé pour les mois de prélèvement restants.

La première d’une longue série.

Vous voilà désormais parés à communiquer chaque année à l’administration fiscale le montant de vos revenus afin que celle-ci puisse calculer le montant de l’impôt sur le revenu que vous devrez acquitter. Une fois validée et prise en compte, les mécanismes du prélèvement à la source entrent en action

*pour plus de détail, consulter le site officiel du gouvernement : impots.gouv.fr