Ce site utilise des cookies.
Les cookies garantissent une expérience de navigation optimale. Vous pouvez modifier les réglages d'acceptation des cookies pour ce site.

Immobilier Covid-19

Est-ce le moment de changer de logement ?

PAR Alison Ashby
15 octobre 2020 — Temps de lecture :3mn
Paradoxalement, en mettant à l’arrêt une grande partie de l’économie mondiale, la pandémie de Covid-19 a poussé de nombreux parisiens à accélérer leurs projets immobiliers. Une question apparait souvent sur les lèvres (masquées) des propriétaires : est-ce le moment de vendre, ou faut-il attendre que le niveau d’incertitude diminue ? Pour Alison, il y a autant de réponses que d’investigateurs. L’espace d’un article, elle livre les conseils experts de l’agence immobilière pour laquelle elle travaille : Junot Fine Properties, partenaire exclusif du groupe Knight Frank à Paris et membre des Leading Real Estate Companies of the World.
La résilience financière durable : chimère ou vérité ?

Vendre maintenant : pour qui ?

Un projet de vente repose autant sur le contexte de marché que sur ses critères intrinsèques. Chaque vente est unique. Pour éviter un partage de généralités, considérons le scénario idéal pour vendre dans le marché actuel. 3 points se cumulent :

  • Le bien a été acheté il y a 3 ans ou plus. Les prix ayant progressé de +28% entre 2015 et 2020 ; les chances sont fortes pour que la valeur du bien ait augmenté.
  • L’horizon d’investissement est supérieur à 5 ans. Car si, pour les prochaines années, l’incertitude subsiste ; à long terme Paris reste un marché favorable à l’offre et donc orienté à la hausse. Un seul effet perturbateur pourrait faire son apparition : l’assouplissement des règles d’urbanisme à la faveur de plus de projets de construction, mais les risques sont faibles.
  • Le mode de résidence du vendeur.se est flexible : il.elle peut vendre au moment le plus opportun, et se poser la question de l’achat plus tard.

Préparer la vente : comment ?

Évaluer

C’est le point de départ, la base du projet. Faites estimer la valeur par une agence qui connaît les dernières ventes comparables, géographiquement mais aussi en termes de type et de taille du bien, réalisées ou en cours.

Rassembler les documents utiles

À Paris, tous les vendeurs vivant en copropriété doivent fournir une liste précise de justificatifs pour la commercialisation de leur bien. L’anticipation optimise le temps de réponse et peut convaincre le.la futur.e acheteur.se. de signer une promesse sous 3 semaines, et ainsi de réduire le risque de désistement.

Créer une mise en scène

Désencombré et réparé, votre logement prend déjà une nouvelle allure. Il est possible d’aller plus loin grâce au home-staging (ndlr l’art de mettre en valeur un bien immobilier destiné à la vente ou à la location), seul, avec l’aide d’amis ou en ayant recours aux services d’un professionnel. Cela a souvent un réel impact sur la vente, sur la durée comme sur le prix. Un investissement de 0.5% de la valeur du bien, peut déjà apporter un véritable nouvel éclat à votre demeure.

Puis, anticiper les aspects clés de votre acquisition

Trouver le bon financement

Les conditions d’octroi de crédit se sont resserrées et les taux d’emprunts immobiliers ont légèrement augmenté (+0,20% sur le taux à 20 ans, depuis janvier 2020). Si les taux directeurs des banques centrales devaient rester durablement bas, le coût du risque en cas de dégradation du contexte économique pourrait encore les pousser à la hausse. Il semble donc judicieux d’emprunter rapidement. Le banquier ou le courtier en crédit sont vos alliés, puisque la maîtrise de vos options de financement et la détermination de votre budget global sont des critères de recherche déterminants.

Accéder à tout le marché

Comme à Londres ou à New-York, le marché immobilier parisien va très vite. C’est pour cette raison que le conseil acquéreur fait aujourd’hui partie des services proposés par des agences comme Junot Fine Properties, notamment pour des recherches premiums, sur lesquelles les commissions seront généralement partagées avec le conseil vendeur.

Se faire sa propre expertise

Connaître précisément les prix de vente récents, qui correspondent à vos critères de recherche, et analyser le contexte des ventes, construisent l’expertise. S’y intéresser rend plus averti.e et solidifie le prochain investissement. Généralement, une dizaine de visites sont nécessaires pour bien comprendre le marché et trouver la perle rare.

Changer de logement dans le contexte actuel est tout à fait envisageable. Car, si la conjoncture économique doit toujours être prise en compte, c’est avant tout la préparation en amont et l’accompagnement pendant la transaction qui en feront un succès.