Ce site utilise des cookies.
Les cookies garantissent une expérience de navigation optimale. Vous pouvez modifier les réglages d'acceptation des cookies pour ce site.

Entrepreneuriat Levée de fonds

5 conseils pour bien réussir sa levée de fonds

PAR Alexis Le Portz
07 juillet 2020 — Temps de lecture :2mn
Alexis Le Portz connaît parfaitement le sujet des levées de fonds. Il a été des 2 côtés de la barrière : fondateur de start-up, co-fondateur de ClubDeal, il a activement cherché des financements ; aujourd’hui, Chief Innovation Officer pour ODDO BHF, il participe et soutient les initiatives VC pour le groupe financier franco-allemand. 5 conseils experts donc, ponctués de tips, tous teintés d’insights réels et de cas vécus ; à lire d’urgence.
La résilience financière durable : chimère ou vérité ?

#1 Préciser les attentes

De quelle levée parlons-nous ? La question peut paraître anodine, mais elle est pourtant essentielle ! A chaque stade de développement son type d’investisseur. En très early stage, il faut privilégier les business angels aguerris ou les fonds spécialisés qui vont pouvoir vous accompagner dans les premières étapes de votre développement. En effet, une levée de fonds réussie n’est pas qu’une question d’argent sur le compte en banque de la société, c’est surtout trouver un partenaire pour vous aider à franchir les obstacles. L’expérience et le réseau de vos investisseurs seront des facteurs clés de votre succès. Cela est tout aussi vrai pour les séries A,B,C,D.. si vos investisseurs historiques peuvent vous suivre, d’autres fonds plus « late-stage » pourront prendre le lead de vos tours à venir.

Tips : N’oubliez pas les différentes aides à l’innovation technologiques de la BPI ou d’autres organismes qui bien souvent sont un apport précieux pour les jeunes pousses.

#2 Présenter clairement

Les investisseurs sont sur-sollicités. La qualité de votre présentation écrite et orale peut donc être déterminante pour capter l’attention. Une présentation bien amenée avec une vision claire de la mission de la société, de la légitimité de l’équipe et des chiffres précis facilitera le travail de lecture de l’investisseur et lui donnera sûrement envie de creuser le sujet et donc de vous rencontrer !

Tips : Préparez bien votre dataroom avec tous les documents nécessaires : business plan, contrats, statuts, etc.. Rien de pire qu’un contact qui se perd dans les documents et les X versions d’un BP !

#3 L’évidence d’une équipe

Pour moi, c’est le plus important. Au risque de me répéter, les investisseurs jugent surtout la capacité d’une équipe à mener à bien un projet. Faire de jolies slides ou un BP explosif est à la portée de tout le monde, mais la capacité à délivrer fera la différence. Il ne faut pas croire qu’être entrepreneur est facile ! Résilience, vivacité d’esprit et capacité à avancer dans la tempête sont des qualités essentielles. Plus les talents sont complémentaires et légitimes, plus grande sont les chances de faire adhérer l’investisseur.

Tips : Bien spécifier dans vos présentations qui fait quoi dans la société. Le temps est le nerf de la guerre, alors répartissez-vous clairement les tâches.

#4 Montrer ambition et pragmatisme

Soyez clairs sur l’utilisation des ressources financières que vous sollicitez. Une levée de fonds doit avoir un but bien précis, un milestone clair comme par exemple, construire votre produit, réaliser votre proof of concept (POC), conquérir des parts de marché une fois que la traction est prouvée, etc. Une vision pragmatique sera rassurante pour un investisseur qui voit des modèles Excel « to the moon » à longueur de journée.

Tips : Faites plusieurs scénarios de BP : des versions agressives, réalistes et catastrophe.

#5 Connaitre la term-sheet

Ça y est vous y êtes ! Vous avez trouvé l’investisseur parfait qui va vous accompagner dans votre croissance. Après la phase de séduction mutuelle, vous allez maintenant rentrer dans une relation plus tendue : la négociation des termes de l’investissement ! Préparez-vous, car ce sont des discussions techniques qui vont cadrer le futur de la vie du capital de votre société. Plus vous serez à l’aise avec les différents concepts présents dans une term-sheet plus vous serez solide et ferme dans la négociation et sur les sujets importants pour vous.

Prêt.e. à briser le plafond de verre ?

Alexis Le Portz Chief Innovation Officer, ODDO BHF https://www.oddo-bhf.com/fr